0681032134anthonymorvan56@orange.fr

La coupure

Souvent trop longue, rarement trop courte, j’ai nommé : La COUPURE ! La coupure, c’est le moment annuel où le sportif laisse le vélo et le sport en général de côté pour une durée déterminée au préalable : 2, 3, 4 semaines ? Cette coupure intervient en général au mois d’octobre :

  • soit après les dernières compétitions,

  • soit après les « gentlemens » à mi octobre.

La durée de la coupure varie en général selon l’état de fraîcheur physique et mental dans lequel le cycliste termine sa saison, ça va généralement ensemble et il est courant de voir un sportif en forme couper peu et s’entretenir, et un coureur rincé mentalement s’octroyer plus d’un mois de pause.

Voici par exemple 2 exemples fréquents de coupure selon l’âge :

Un jeune cycliste qui coupe de octobre à décembre pour une reprise début janvier.

Un jeune coureur récupère très vite, et met très peu de temps pour atteindre une excellente forme. Seulement le problème ici c’est que tous les bénéfices acquis la saison précédente vont s’estomper par un si long repos, ce qui nécessitera une période encore plus longue pour « récupérer » le niveau précédemment acquis.

Un cycliste un peu plus âgé qui ne coupe pas de peur de perdre son niveau et mettre trop de temps à le récupérer.

Phénomène inverse du cas précédemment observé, le coureur ne stoppe jamais dans sa saison, et c’est un élément qui va à l’encontre d’une bonne charge d’entrainement et risque de ne pas le mener à son meilleur niveau. En effet, un des principes d’une bonne charge d’entrainement est le repos, nécessaire pour pouvoir un moment donné atteindre un meilleur niveau. D’un point de vue personnel, je trouve qu’il est très important de marquer un stop dans sa saison, psychologiquement afin de se tourner vers une saison suivante et de penser à autre chose.

Vous ne trouverez pas ici une durée exacte à respecter pour effectuer une bonne coupure, tout simplement parce qu’il n’existe pas de période moyenne, ou toute faite. La meilleure durée dépend de chaque sportif et il y a de nombreux éléments à prendre en compte :

  • Votre âge

  • Votre pratique

  • L’état de fraîcheur mental et physique dans lequel vous terminez la saison

  • Le nombre de micro-coupures que vous avez effectué dans l’année

  • Quand interviennent vos futurs objectifs

Mon conseil, prenez un peu de repos sans aucune activité pour vraiment faire la part des choses, se ressourcer psychologiquement et mettre le cap sur la saison suivante. Une semaine d’arrêt total puis une remise en route progressive par d’autres activités peut être un bon compromis mais n’excédez pas plus de 3 semaines d’arrêt total. Inutile derrière de reprendre par de grosses charges d’entrainement dans votre discipline de prédilection, variez les plaisirs, pratiquez d’autres sports assez proche et retardez votre retour jusqu’à ce que vous vous sentez prêts. Le recours à d’autres sports pourra faire l’objet d’un prochain article.

L’essentiel aujourd’hui : vous reposer.

Laisser un commentaire

Fermer le menu